Home » Fitness » Faire du sport lorsqu’on n’est pas motivée

J’ai vécu une époque où j’ai été très complexée quand j’étais pré-ado. Mise en contexte, j’avais à peu près la silhouette d’une asperge, et je n’ai malheureusement jamais eu le sens du style. Si j’en ai aujourd’hui, c’est vraisemblablement le fruit du hasard.

Faire du sport

Faire du sport lorsqu’on ne veut pas

En éducation physique, les filles avaient toutes l’air de sortir d’un catalogue – oui même à 12 ans- pendant que moi, j’étais la fille qui court mal, les pantalons ben lousses, mais avec de l’eau dans cave, étrangement plus essoufflée que l’asthmatique de la classe. Le sport n’a jamais été une sphère glorieuse de ma vie, c’est pour ça qu’aujourd’hui, l’essentiel de ma vie sportive, c’est de penser à faire du yoga. Pis je vis bien avec ça.

On dirait qu’il faut toujours l’équipement dernier cri pour pratiquer un sport avec un minimum de classe. Si t’as pas de souliers fluo, tu peux pas vraiment aller courir. Si t’as pas de pantalons de sport à 100$, tu peux pas vraiment aller faire des positions de yoga sur la tête. Je suis contente que BasicFitness ait démocratisé l’entrainement en salle. Tu peux y aller tranquille, en pyjama. Tant que t’as des souliers de base, Tu ne sentiras pas le jugement des autres.

Les vêtements de sport ont toujours des surprises. Comme un zipper en dessous des bras au cas où t’as chaud. Ou une doublure de manteau qui est vraiment laide, mais en sport ça passe. Dans la cafétéria du camp de ski les gens feront « oh ça a du lui coûter cher, il est tellement courageux d’oser montrer sa doublure, tellement hot ». Un sportif qui est fier de son outfit va toujours paraître TROP confiant. Intouchable, tu peux pas rire de lui. Il fait du sport, son buste est gonflé le matin en se levant. Contrairement à moi qui se tiens penchée sur ses cahiers comme une auteure classique.

Je sais pas si dans un contexte de rencontre, quelqu’un a déjà trouvé ça « beau », des lunettes sport, sur quelqu’un. Croiser un ancien collègue et découvrir qu’il fait du ski de fond un jour d’hiver ensoleillé avec sa paire de lunettes de soleil, c’est comme oh salut Raph du futur! Fais-tu du ski depuis les années 2000? J’adore ton style, tellement futuriste, tellement chaud.

La game de montres sport a changé pas mal dernièrement. On est passé de montres waterproof qui ont l’air d’être prêtes à aller faire la guerre, jusqu’à la Apple watch, qui paraît bien sur des beaux bras musclés masculins, mais sur mon petit poignet frêle qui fait des tendinites, j’ai juste l’air de la fille qui a emprunté la montre à mon père.

Si Samantha a sorti sa sacoche banane, elle est tellement confiante en la portant, c’est beau. Moi, j’ai acheté une sacoche banane « flat », que je cache en dessous de ma jupe quand je sors danser. Les gens sont surpris quand ils me voient payer mon gin tonic en sortant du cash de ma jupe, mais c’est aussi un truc qui dissuade les garçons de mettre leurs mains sur mes hanches en dansant. Sentir une ceinture de sacoche banane, ça fait pas scorer des points dans l’expérience de la sensualité.

De toute façon, je préfère danser sur Africa de Toto que Candy Shop, ça fait que, tes mains, garde-les sur tes propres hanches, merci. Je danse comme s’il n’y avait pas de lendemain, mes complexes de pré-ado, j’en ai pu.