Home » Relations Interdites » Femmes adultères en quête de nouvelles sensations

Je me demande si l’image que la société se fait de la femme mariée est encore la même. Traditionnellement, quand elle sort, madame se doit d’être un modèle : tenue classique, convenable et bien soignée. On la reconnaît immédiatement par son apparence que c’est une bonne épouse et une bonne mère. A la maison, elle s’occupe des gosses et de la maison : la douche, les devoirs, les repas, accompagnement des enfants à l’école… et de monsieur : la traditionnelle bise, petits partages de la journée, le « devoir conjugal »…

Prisonnière de la monotonie

Derrière cette apparence parfaite, les coulisses, celles du coeur et des sentiments de madame sont toute autre. Moi-même je suis entrain de vivre cette expérience ou plutôt, j’ai envie de vivre une autre expérience. Cette monotonie m’épuise. Se comporter en tant qu’épouse parfaite et bonne mère de famille ne m’a fait qu’être l’ombre de moi-même. Je n’étais plus la femme épanoui que j’étais durant les premières années de notre mariage. Certes, j’aime mon mari et mes enfants par-dessous tout. On s’en sort plutôt bien. Nous vivons à Paris, quelque part dans le quinzième arrondissement. Mon mari gagne très bien sa vie. C’est un cadre dans un secteur porteur. Nos deux enfants se débrouillent bien à l’école. Mais cela ne m’empêche pas de ressentir un vide au fond de moi. La vie de couple, la sexualité, cela fait longtemps qu’on n’en a plus, mon mari et moi. En ce qui concerne les relations sexuelles, c’est devenu un devoir, plus que de l’amour et du plaisir. Lorsque c’est mon mari qui en veut, je m’offre à lui toute sourire et consentante. Mais le cœur n’y est pas, tellement je suis fatiguée par une rude journée. C’est l’affaire de quelques minutes. Parfois, je feins même d’avoir l’orgasme pour accélérer les choses. Et dans les rares moments où j’en ai envie, c’est lui qui est fatigué. Je lui réponds alors par un sourire et lui gratifie d’un « Ce n’est pas grave ! » et lui donne même un bisou. Mais ses désirs non assouvis me pèsent. A la longue, j’en arrive à ne plus en éprouver. Eh oui, je ne suis devenue qu’une machine à satisfaire les besoins de mon mari. Mais de cela, de ce problème de couple, mon mari est loin de s’en douter. A ses yeux, je suis cette épouse aimante et c’est ce que je fais paraître.

epouse parfaite

une apparence qui cache une réalité toute autre

Sauter le pas de l’infidélité…. Ou non ?

Si je m’efforce de paraître aux yeux de tous comme une femme heureuse et épanouie, à l’intérieur de moi, je ne ressens que vide et frustrations. Pour la première fois de ma vie de femme mariée, j’ai envie de retrouver de nouvelles sensations, de retrouver des sensations enfouies. J’aimerais retrouver le désir d’être aimée, d’être désirée. Je voudrais également désirer et aimer de nouveau et redevenir la femme épanouie que j’étais. Je voudrais rechercher ailleurs ce que je n’obtiens plus de mon mari. Et puis, dans ma tête toute embrouillée reviennent d’innombrables questions. Et si mon mari n’était pas celui que j’ai actuellement, comment aurait été ma vie ? Pourquoi on en est arrivé là ? Ce que je m’apprête à faire est-il raisonnable ? Que va devenir ma famille, et moi ? Que choisir : ma famille ou mon bien être ? Que vais-je devenir ? Après maintes tergiversations, la décision de penser un peu à mon bien être a pris le dessus. Finalement, je me suis dit que j’en ai assez de me comporter en épouse parfaite. Je me suis alors mise à me poster devant mon ordinateur et à surfer sur internet. Mes doigts ont composé machinalement « rencontres adultères sur Paris » et « aventures sans lendemain ». Quelle ne fût ma surprise de voir que la toile regorge de sites de rencontres adultères et d’aventures sans lendemain tels que: guide-sites-adulteres.fr, site-adultere.fr, ou même guide-rencontres-adulteres.fr. Mais dans la plupart des sites que je consulte, il faut s’inscrire. De nouveau, je reprends peur. Encore des tergiversations. Finalement, je consulte des sites sans y entrer et sans m’y inscrire, tiraillée entre la peur et l’envie.

Des rencontres infidèles à l’infidélité virtuelle

L’infidélité virtuelle, cela existe et je ne le savais pas. Etrangement, cela me paraît être la solution idéale pour moi pour le moment. Je ne me suis pas encore résolue à franchir le pas de l’infidélité en pratique. La plupart des sites proposent des rencontres adultères virtuelles pour les maris mais j’en avais aussi trouvés qui se destinent pour les femmes mariées. Je n’aurais qu’à choisir un amant à mon goût, me fabriquer une adresse mail bidon et le tour est joué. Un autre moyen que je considère aussi comme une autre forme d’infidélité virtuelle est le visionnage de films pornographique sur le net ou la lecture de récits d’adultères. Et j’en avais également trouvés. La lecture d’un de ces récits m’a, comme qui dirait, un peu revigorée et m’a replongée dans cette sensation de rechercher de nouvelles sensations.

infidelite virtuelle

des tentations pour de nouvelles sensations

Une thérapie de couple, pourquoi pas ?

A y réfléchir, je me demande si ce que j’avais fit est ce qui est le mieux pour mon couple et ma famille. Je suis à la recherche de mon épanouissement perdu. Pourquoi ne pas le rechercher avec mon propre mari ? Le problème réside dans le fait que je n’ose pas lui parler de mes frustrations, de mes désirs… Tant que je suis encore connectée, j’en profite pour voir ce que suggère le web en termes de thérapie de couple. Et là encore…. les sites abondent. Alors, embarrassée, j’hésite entre ses diverses solutions qui s’offrent à moi.

Comments are closed.