Home » Relations Amoureuses » Passer d’une vie de couple à problèmes à des relations extraconjugales dans des sites adultères

Mon amie et moi avons les mêmes problèmes : nos couples vont mal. Si pour moi, la priorité est de tenter de sauver le mien, elle, de son coté, a envie d’abandonner. Pour prendre du recul, nous avons décidé de quitter nos domiciles pour une résidence secondaire à Nantes.

problemes de couples

quand rien ne va plus, place aux pensées adultères

Des problèmes de couples, préliminaires à l’adultère

Nous étions amies depuis notre enfance et nous nous partageons tout, les bons comme les mauvais moments. Elle est presque comme la sœur que je n’ai pas eue. Et jusqu’au jour d’aujourd’hui, ça n’a pas changé, on partage toujours tout, sauf qu’actuellement, il s’agit de problèmes graves car ce sont nos couples, nos mariages qui sont en jeu. Dans nos couples, rien ne va plus. Dans le mien particulièrement, les disputes s’enchaînent, et cela pour un rien. Plus de place pour la sérénité. Il y a des moments où nous faisons chambre à part. Je ne me souviens pas trop comment ni quand ça a commencé. Je crois que tout a changé du jour au lendemain. Dans le sien, les mêmes disputes, quoique plus atténuées au départ. Un des reproches de son mari, c’est notre amitié à toutes les deux. Je pense qu’il est un peu jaloux de cela. Il a estimé que je suis plus proche de sa femme que lui ne l’est d’elle. Il lui a même demandé de choisir entre lui et moi. C’est là que sa vie de couple a beaucoup dégénéré.

Prendre du recul pour se changer les idées

Mon amie ne voulait évidemment pas choisir, elle a affirmé qu’elle n’avait pas à choisir. Ce qui a empoisonné de plus en plus leur vie de couple. C’est alors qu’elle m’a proposé de la suivre pour prendre du recul dans leur résidence secondaire de Nantes. J’ai d’abord hésité car je ne me suis pas résolue à laissé mes deux enfants de 10 et 13 ans chez moi. Après que mon amie ait trouvé une solution pour m’occuper de mes enfants, j’ai finalement acceptée. Après tout, cela peut, peut-être, arranger ma vie de couple.

Première étape : fêtes et boissons

Nous étions donc parties. Cela n’a apparemment pas dérangé mon mari. Il m’a gratifié d’un « Tu fais ce que tu veux ». Pour elle c’était « Si tu franchis cette porte, tout est fini entre nous !» Mais elle l’a quand même franchie. Je crois qu’elle peut se permettre de faire cela car elle n’a pas d’enfant. Elle peut quitter son mari quand bon lui semble. Quitter la maison a quand même été pour nous difficile. C’est avec le cœur serré, plein d’appréhensions que nous sommes parties. Mais arrivées à Nantes dans la jolie résidence secondaire de mon amie, nous étions plus sereines et apaisées. Sans doute à cause du changement d’air et de la beauté du paysage. Et puis, pour une fois, nos problèmes semblaient loin derrière nous. Nous avons décidé, pour une fois de penser à nous : sortir le soir pour faire la fête, boire… Et nous avons mis notre plan à exécution : danses et alcool jusqu’au petit matin.

Deuxième étape : pensées adultères

C’est alors que durant la deuxième soirée, nous avons remarqué de beaux « mecs » qui nous observaient. Cela faisait longtemps que l’on ne m’a pas regardée ainsi. L’un des hommes m’a détaillée de haut en bas. Je n’étais pas encore saoul et mes pensées vagabondaient. Je voulais que cet homme, ce beau jeune homme me touche, me caresse, me disent mille douceurs et tendresses… Je voulais même qu’il me fasse l’amour. Il n’y avait que ces pensées dans mon esprit. Amie, enfants, mari… (Surtout mari) étaient bien loin. Pour ce qui est de mon amie, elle aussi a eu les mêmes pensées d’adultère comme moi. Mais ce soir là, cela s’est juste arrêté à la pensée. Arrivée chez nous, nous avons discuté et avons réfléchi sur ce que nous avons fait ou plutôt sur ce que nous avons pensé. Nous étions tiraillées par notre ménage, d’un coté, et nos envies de l’autre. Pour ma part, mes envies étaient devenues des besoins. Cela fait longtemps que l’on ne m’a pas désirée ainsi. Mais j’étais frustrée car mes désirs et envies n’ont pas été assouvis. Idem pour mon amie.

Troisième étape : recherche de sites pour relations adultères

sites adulteres compenser

choisir des sites pour compenser ses frustrations

Nous avons décidé de prendre notre revanche, et cette fois-ci, nous sommes fermement décidées à avoir des relations avec un, voire des hommes. Je n’en reviens pas que je vais commettre l’adultère. Bref, j’ai pensé que la meilleure solution était de trouver des sites sur inernet. Aussitôt dit, aussitôt fait. Chacune de son coté, nous avons fait nos recherches. J’étais étonnée de voir les multitudes de sites de rencontres sur internet. Il y a même spécialement des sites pour avoir des relations adultères, vous pouvez les retrouver sur www.Guide-sites-adulteres.fr. qui ont beaucoup d’inscrits. Si je me suis culpabilisée avant de surfer sur internet sur ce que j’étais sur le point de faire, à la vue de ces sites adultères, je me suis dit que je n’étais pas la seule. Beaucoup de personnes sont dans ma situation. On encourage même à le faire. La plupart des sites promeut des relations discrètes. Il y a une diversité d’offres en fonction de tous les besoins : des relations en ligne, des rendez-vous, des relations éphémères, des relations libertines, coquines…Bref, moi et mon amie, nous sommes inscrites, chacune de notre coté, et noua allions commencer de toutes nouvelles aventures. J’ai décroché mon premier rendez-vous adultère et ça promet.

Comments are closed.